top of page
Réalisation personnelle, François Rose

Cercles de co-développement mixtes
(hommes et femmes)
… L’intelligence collective : Apprendre les uns des autres !

Cercle de co-développement

Espace de paroles où chaque participant expose une situation personnelle ou professionnelle difficile, un changement à gérer ou un objectif à atteindre, ce sur quoi il souhaite obtenir un retour du groupe.

Chacun bénéficiera de la dynamique et de la richesse des personnes présentes, de leurs expériences, des stratégies et méthodes que chacun a développé dans sa vie.

Un moment de partage et d'échanges, une perception enrichie du regard des autres, permettant ainsi d’agir autrement ou plus efficacement, mais aussi de ne plus être solitaire face à ses problématiques.

 

L’esprit de convivialité et de solidarité, les notions d’engagement et de réciprocité font de ces séances des expériences inoubliables.

 

Uzès (Gard)

5 à 8 participants

Nombre de séances à l’identique du nombre de personnes présentes.

(Ex : 6 participants → 6 séances)

Les participants s’engagent à assister au nombre de séances programmé afin de voir les résultats se manifester.

Le tarif d’une séance est de 30 € /pers

 

Une séance tous les 15 jours, maximum 3 heures. Démarrage 19h.

Animateur : François Rose, diplômé en coaching personnel et professionnel, consultant en relations humaines, formateur en développement personnel. Tél : 06 12 21 77 79

Principes et fonctionnement

Répartition des rôles :

  • Le client : Il s’agit de la personne que le groupe va tenter d’aider lors de la séance. 

  •  Les consultants : C’est l’ensemble des participants qui l’entoure et le soutienne.

  • Le Facilitateur : Il est l’animateur du groupe, garant du processus de fonctionnement.

 

Cadre de sécurité :

  • Authenticité : Être intègre et sincère dans tout ce que l’on dit. 

  • Bienveillance : S’exprimer dans le respect des personnes, ne pas critiquer, accepter les différences.

  • Confidentialité : S’engager à garder pour soi tous les propos échangés durant ces séances.

 

Les étapes du co-développement

1 - Choix du binôme client / situation - Tour de table ≈ 10 à 15 ‘

Chacun des participants présente une situation le concernant personnellement (problème, changement, projet, décision …) et pour laquelle il a le désir d’avoir, en retour, l’avis du groupe (consultants).

Il peut s’agir d’un thème personnel : relations familiales, couple, mode/lieu/choix de vie, dév perso …

Ou d’un thème professionnel : Relations à l’équipe, création d’entreprise, chômage, changement métier …

S’agissant d’aller à l’essentiel, il sera nécessaire,  pour chacun, d’être concis dans sa présentation.

Le facilitateur validera les situations proposées dès lors que les clients seront directement concernés par ces dernières.

Chacun s’étant exprimé, le facilitateur s’appuyant sur le positionnement et le goût des membres du groupe, sera amené à choisir le binôme client / situation se retrouvant au centre de toutes les attentions.

Au-delà des propos du groupe, tout au long de la séance, le facilitateur restera vigilant quant au respect du cadre de sécurité.

Il va de soi que chacun des participants aura l’occasion de vivre le positionnement de client, dans le cadre des séances à venir.

 

2 – Exposé de la situation par le client sélectionné ≈ 10 ’ max

Le client expose son sujet de consultation en étant synthétique et donc, en tenant compte du temps imparti.

Les consultants restent à l’écoute et accueillent sans la moindre interruption cette présentation. 

Le facilitateur peut reformuler, faire préciser et vérifier la bonne compréhension des consultants, et ce, afin  de créer l’alliance autour du client.

En fin de  présentation du sujet, il cherchera à obtenir du client une phrase résumé dans laquelle ce dernier est « associé » en utilisant le « je ».

 

3 – Questionnement avec objectif de clarification ≈ 30 à 45 ‘

Les consultants sont ici amenés à poser des questions créatives et ouvertes en lien avec la situation du client.

Il est important de varier les questions et les champs d’exploration. 

L’objectif de cette phase est d’obtenir suffisamment d’informations sur la situation.

Ce  questionnement va aider le client à élargir sa représentation des choses. Il ne s’agit pas, pour les consultants, de lui apporter des réponses toutes faites.

A la fin de cette étape, les consultants commencent à percevoir la situation au travers des « lunettes » du client. Ils pourront alors l’aider de façon plus efficiente. 

Le client, quant à lui, répond directement aux questionnements de manière la plus authentique possible. Il fera cela en toute intégrité, c’est-à-dire en allant aussi loin qu’il le désire. 

Ce temps de clarification permet au client de cheminer grâce aux questions des consultants. 

 

4 - Contractualisation sur la demande ≈ 10 à 20 ‘

Après avoir beaucoup questionné et écouté, les consultants se doivent d’avoir une vision la plus précise et la plus partagée possible autour de l’attente du client. 

Au fil des questions posées et des réponses données, le client ayant évolué dans l’expression de sa situation, le facilitateur l’invite à reformuler sa demande, à exprimer clairement ce dont il a besoin. 

Après cette reformulation, les consultants ont la parole pour confirmer qu’ils sont ok avec la demande.

 

5 - La consultation ≈ 30 à 45 ‘

La parole est aux consultants, avec comme objectif, d’éclairer le client, sans pour autant résoudre le problème à sa place.

Ce dernier accueille les idées et les échanges en silence, sans se justifier.

Les consultants offrent ici au client: 

  • Leurs impressions 

  • Leurs réactions émotionnelles

  • Leurs perceptions 

  • Leurs suggestions 

  • Leurs conseils 

  • Des références, des méthodes, des livres pour le nourrir … 

Cette étape n’est pas aisée pour le client, qui a très souvent envie de répondre. Il lui prendra l’envie de s’expliquer, de clarifier qu’il a déjà essayé ceci ou cela, de dire pourquoi cela ne marche pas.

Pourtant, ici, on lui demande de garder le silence et de tout noter sans censure ni a priori. 

Les consultants doivent cependant rester centrés sur le client et non sur eux-mêmes. Ils doivent comprendre qu’une bonne solution pour soi n’est pas forcément la meilleure solution pour l’autre. 

L’essentiel est de fournir au client le plus de pistes de réflexions et d’actions possibles ! 

On ne cherche surtout pas le consensus sur une solution parfaite, l’idée ici est au contraire d’oser des points de vue ou des avis divergents.

 

6 - Synthèse du client ≈ 15 ‘

Tout d’abord, le facilitateur laissera le client quelques minutes « dans sa bulle » pour lui permettre de faire le tri.

Les consultants seront invités pendant ce temps à réfléchir, chacun de leur côté, aux apprentissages et apports de cette session. Ils les garderont pour faire évoluer leurs propres  situations. 

En s’appuyant sur le recueil de toutes les données collectées,  le client va effectuer une synthèse des acquis de la séance et partager ce qu’il choisit de retenir comme pistes de réflexion et d’action. 

Ainsi, au moment de retourner dans le cercle, le client a la parole et partage son feedback aux consultants. 

Aucune justification ne sera demandée au client, les consultants doivent accepter que leur idée géniale ne fasse pas partie des idées retenues par le client.

Il est seul expert de sa situation ! 

 

7 - Intégration des apprentissages et debriefing ≈ 15 à 30 ‘

Objectif :  Être à l’écoute de soi-même et oser partager. 

Chacun à son tour a la parole pour partager avec le groupe son vécu de la séance : Comment ai-je vécu la séance ? Qu’ai-je appris ? En effet, quel que soit son rôle lors de la séance, chacun peut en tirer quelque chose pour lui-même. 

Cette étape est également importante pour améliorer les prochains cercles.

Les retours de chacun sur les difficultés ou l’inconfort rencontrés permettront d’être attentif à certains points lors du cercle suivant pour évoluer vers une meilleure efficacité. 

 

8 → 0 – Retour d’expériences

Cette étape a lieu au démarrage du cercle suivant.

Elle permet en début de séance, d’avoir le retour du client précédent sur ses avancées, ses difficultés et ses succès.

En effet l’idée des cercles de développement est de se retrouver entre pairs autant de fois que le nombre de personnes participant au cercle. 

Chacun à son tour aura la casquette de clients et consultant. Le garant du bon fonctionnement de tout cela est le facilitateur, pièce-clé du processus de co-développement.

Cercles de co-développement mixtes (hommes et femmes) … L’intelligence collective : Appren
bottom of page